EnglishLa chasse à l'ours noir en Ontario

Perché sur un mirador portable dans un arbre 12 pieds (4 mètres) au-dessus du sol de la forêt, vous avez enfin atteint la sérénité mentale. Le chant des oiseaux égaie l'air à travers les cimes. Une gélinotte huppée se pavane dans la clairière. Des écureuils roux jacassent et batifolent dans les pins. Vos paupières s'alourdissent…; Soudain, le craquement sec d'une petite branche brise l'enchantement.

Le voici, immobile dans l'ombre, humant l'air, prêtant l'oreille et examinant les environs. Comme tous les ours, il approche avec une lenteur extrême. Vous figez, conscient qu'il filera au moindre signe que quelque chose cloche. Un autre bruit vous parvient : il marche à pas feutrés dans le sentier.

Bear

Il s'avance dans la clairière. Ses yeux de prédateur transpercent votre corps pétrifié. Une brève éternité plus tard, il cesse de vous observer et s'approche lentement de l'appât, les muscles ondulant sous son noir pelage lisse et brillant. Vous levez votre carabine en tremblant. C'est le plus gros ours noir que vous ayez jamais vu.

C'est à cela que ressemble la chasse à l'ours en Ontario. Avec sa longue tradition et à sa population d'ours estimée à environ 100 000 individus, l'Ontario est un paradis pour ceux qui aiment chasser ce superbe animal.

Black Bear

La femelle pèse généralement entre 100 et 400 livres (de 45,4 à 182 kg), tandis que le mâle atteint de 250 à 600 livres (de 114 à 272 kg). Son pelage est de couleur noire, cannelle ou arbore divers tons de bruns. Sa vue est comparable à la nôtre, alors que son ouïe et son odorat sont extrêmement développés. Prudent et craintif, l'ours peut humer de la nourriture un mille (1,6 km) à la ronde et se déplacer à une vitesse fulgurante. L'ours noir a l'étoffe des légendes.

La saison de chasse débute à la mi-août, lorsque les baies mûrissent, et se termine le 30 novembre avant que les ours ne gagnent leurs quartiers d'hiver. Elle offre de nombreuses occasions de faire une partie de chasse de rêve. Les chasseurs expérimentés arrivent bien préparés aux changements drastiques de température. La douce chaleur d'un après-midi peut faire place, le soir venu, à un frisquet vent du nord qui engourdit les doigts.

Comme il est impossible de traquer un ours à travers un épais feuillage, en début de saison les chasseurs s'installent dans un mirador portable ou dans une cache au sol à proximité de l'appât. La chasse à l'appât convient parfaitement aux archers. Les chasseurs qui préfèrent les fusils, carabines et autres armes à feu peuvent également utiliser ces méthodes avec succès, mais ils n'auront pas la vie facile. Les efforts consentis pour masquer sa propre odeur et étouffer le moindre bruit, la patience et les nerfs d'acier sont la marque de commerce d'un bon chasseur à l'appât. Demeurer assis entouré de plusieurs ours affamés, ce n'est pas pour les poltrons.

Certains chasseurs chevronnés utilisent des chiens de chasse, qu'ils amènent, pour débuter le pistage, dans d'anciens champs cultivés, à l'emplacement de l'appât ou à l'intersection de plusieurs sentiers. Vous préférez traquer l'ours noir? Attendez que les feuilles tombent et que les arbres soient dénudés. Rôdez alors dans les bosquets de hêtres ou de chênes, ou bien surveillez les espaces où poussent les baies sauvages et les terrains brûlés ou cultivés, vous pourriez y faire d'excitantes rencontres…

L'Ontario accueille les chasseurs de l'extérieur, mais souvenez-vous que dans la plupart des cas ils doivent retenir les services d'un pourvoyeur, d'un guide ou d'un transporteur aérien enregistrés. Le port de vêtements orange vif est obligatoire, sauf dans les miradors installés dans les arbres. Les chiens doivent également être enregistrés. Consultez le Résumé des règlements de la chasse en Ontario pour obtenir plus d'information. Ensuite, venez chasser. La légende n'attend que vous.

Black Bear


Share

NOTO 386 Algonquin Avenue, North Bay, ON P1B 4W3 • T 705.472.5552 • F 705.472.0621 • info@noto.net
Website designed by Sofa Communications